10 sept. 2017

Du nouveau sur les étagères !

Nituti
Ce mois-ci, je ne sais pas ce qu'il s'est passé. J'ai découvert Emmaüs, les magasins d'occasion ont fait de super promotion et ma sœur a trié ses bibliothèques. Et moi, j'ai récolté 48 nouveaux trésors. Avant de tous les obtenir, il faut savoir que moi aussi j'avais trié mes bibliothèques, la place était libre pour eux mais je ne m'attendais pas à combler les trous aussi vite ! Le dernier Nothomb est sorti, comme tous les ans (c'est devenu une tradition avec les années) je me suis ruée vers la librairie pour l'acquérir. J'ai réussi à trouver des suites de série d'occasion, je vais enfin pouvoir avancer dans celle-ci ! Enfin, bref, vous l'aurez comrpis je me suis fait plaisir pour pas grand chose.





Et cerise sur le gâteau, mon amoureux m'a offert le livre des 25 ans de Disneyland Paris lors de notre séjour au parc !


3 sept. 2017

Amélie Nothomb, le Japon idéal et son grain de folie !

Nituti
Aujourd'hui, je vais vous parler de l'une de mes autrices préférées. Cela fait plusieurs mois que je souhaite faire cet article, mais je ne trouvais pas les mots. Amélie Nothomb m'a apporté tant de choses en sept ans. J'ai découvert un pan de la littérature que je ne connaissais pas, elle m'a aidé et donné les mots que j'avais besoin d'entendre au bon moment. Comme une amie. J'ai un rapport étrange lors de mes lectures, ainsi que des petits rituels. Lorsqu'elle sort un nouveau livre, je m'enferme, prends du thé et lis jusqu'à la dernière ligne son livre. Mieux qu'une bouffée d'oxygène, mieux que manger, mieux que tout. Je me redécouvre toujours en lisant ces livres. Je ne vais pas vous parler de mon amour pour Amélie dans cet article mais plutôt vous la présenter, elle et ses livres. Vous donner envie de les découvrir à votre tour. En espérant que j'y arrive...



QUI EST-ELLE ?

Amélie Nothomb est née au Japon en 1967 de deux parents Belges. En tout  cas, c'est ce que l'on peut trouver dans ses livres. D'autres sources révèlent que ce ne serait pas vrai. Pour être honnête, je préfère croire en cette Amélie nipponne qu'en cette Fabienne Claire. C'est pour moi, la prolongation parfaite de son œuvre à travers elle. Je me fiche de savoir si ses romans autobiographiques sont réels ou non. Je préfère rester dans cette magie établie par la plume de l'autrice. Croire en elle, en ses histoires et les faire vivre en moi. 


SA BIBLIOGRAPHIE

Son premier roman se nomme Hygiène de l'assassin (1992) et elle a publié par la suite une vingtaine de romans. Ses romans paraissent chaque année durant la rentrée littéraire de septembre. Elle avoue en écrire environ quatre par an mais n'en choisit qu'un pour la publication. Les autres sont enfermés et ne sortiront pas. A mon grand damne. Elle a reçu plusieurs distinctions littéraires telles que le Grand Prix du Roman par l'Académie Française (1999), le prix Giono pour toute son œuvre et prix de Flore (2007).


La liste de tous ses romans: Hygiène de l'assassin (1992), Le Sabotage amoureux (1993), Les Combustibles (1994), Les Catilinaires (1995), Péplum (1996), Attentat (1997), Mercure (1998), Stupeur et Tremblements (1999), Métaphysique des tubes (2000), Cosmétique de l'ennemi (2001), Robert des noms propres (2002), Antéchrista (2003), Biographie de la faim (2004), Acide sulfurique (2005), Journal d'Hirondelle (2006), Ni d'Ève ni d'Adam (2007), Le Fait du prince (2008), Le Voyage d'hiver (2009), Une forme de vie (2010), Tuer le père (2011), Barbe bleue (2012), La Nostalgie heureuse (2013), Pétronille (2014), Le Crime du comte Neville (2015), Riquet à la houppe (2016), Frappe-toi le cœur (2017)


Elle a écrit plusieurs chansons pour RoBERT (pour qui elle a aussi écrit un livre: Robert des noms propres) ou encore Juliette Gréco. Plusieurs de ses romans ont été adaptés en pièce de théâtre, en opéra ou encore au cinéma. Si vous désirez voir la liste complète, je vous invite à aller sur la page Wikipédia. Les trois films tirés de ses romans sont les suivants: Hygiène de l'assassin (1999), Stupeur et Tremblement (2003) et Tokyo Fiancée (2014) ce film est tiré de Ni d'Eve ni d'Adam. Pour en avoir vu deux, je vous recommande de ne pas les regarder, surtout si vous n'avez pas lu les livres auparavant. Je les ai trouvé mauvais. Ils se sont permis quelques libertés et l'essence même des romans n'est pas dans ces films.

De nombreuses nouvelles ont été publiées dans des revues ou des livres collectifs. On peut en trouver certaines qui ont été publiées seules. Si vous avez la chance de tomber dessus, je vous recommande de les acheter car il est plutôt difficile de les trouver aujourd'hui. J'ai réussi à trouver Le Mystère par excellence sur Amazon, et je peux vous assurer que je ne m'en séparerai pour rien au monde. De même, je vous renvois vers la page Wikipédia pour avoir la liste complète de ses nouvelles. J'ai également la nouvelle Myrtilles qui se trouve dans mon édition limitée sur le Japon d'Amélie Nothomb. Je n'ai pas encore lue cette dernière que je souhaite lire plus tard.

Liste des nouvelles hors recueils collectifs ou magazine littéraire: Brillant comme une casserole, recueil de trois contes illustrés par Kikie Crèvecœur (1999), Le Mystère par excellence (1999), Sans nom (L’Entrée du Christ à Bruxelles (2004) tous deux apparus en supplément du magazine Elle, Les myrtilles (2011).


    POUR COMMENCER

    De nombreuses personnes me demandent souvent par quoi commencer lorsque l'on veut lire du Amélie Nothomb. Pour ma part j'ai commencé avec Métaphysique des Tubes, d'une part parce que ma prof de troisième nous avait expliqué l'histoire et je voulais la lire, d'autre part pour son titre loufoque à souhait. J'ai offert ce livre à ma sœur pour sa première lecture, et aujourd'hui elle continue sa découverte des œuvres de Nothomb. La Métaphysique des Tubes me parait être une bonne idée pour commencer. Mais, cette autrice a écrit des livres qu'il faut catégoriser. D'un côté il y a ses autobiographies, de l'autre ses fictions. C'est à vous de voir si vous préférez lire de la fiction ou non. Tout en sachant que les autobiographies sont loin d'être prétentieuses et sont romancées. Je vais donc vous présenter trois œuvres de chaque pour commencer, et à vous de choisir vers laquelle vous préférez aller !


    Les autobiographiques



    La Métaphysique des Tubes: Amélie nous parle de sa toute jeune enfance au Japon. Elle parle avec humour de sa nourrice, de sa passion soudaine du chocolat, pourquoi elle est Dieu... Entre autre. Je me suis amusée à la découvrir grâce à ce roman. Je vous le recommande car il est simple, on aborde les thèmes de prédilection de l'autrice ainsi que son pays préféré: le Japon.

    Stupeur et Tremblement: Si vous voulez connaître Dame Pipi, c'est par ici que ça se passe. L'autrice revient des années plus tard au Japon pour y travailler.  On y découvre des coutumes et des mœurs loin d'être identiques aux nôtres. C'est l'un de ses romans le plus connu et il mérite son succès.

    Ni d'Eve ni d'Adam: Je vous en ai déjà parlé sur le blog l'année dernière, n'hésitez pas à consulter l'article si vous voulez un avis plus détaillé. Après Amélie enfant, Amélie travailleuse on a Amélie amoureuse. Un peu comme les Martine mais pour les plus grands. Blague à part, dans celui-ci Amélie nous écrit sa vie parallèle à Stupeur et Tremblement. Non, elle n'a pas toujours été enfermée dans ce grand bâtiment d'entreprise, elle a aussi trouvé l'amour avec un Japonais. C'est un livre très beau où l'on voit l'amour qu'elle porte au Japon et à ses traditions.


    Les fictions


    Mercure: Une jeune femme débarque sur une île privée, isolée. Elle y découvre des secrets et une maison étrange et particulière. Aucun miroir ne sont accrochés, aucun moyen possible pour se regarder. Elle a été embauchée pour s'occuper de la maison et du maître des lieux. Une femme habite avec eux, une femme que le maître aime plus que tout, qu'il veut préserver. J'ai adoré ce livre qui nous réserve de nombreuses surprises et qui sait garder ses secrets jusqu'au bout. On découvre le lien entre le titre et le contenu à la fin, et c'est à ce moment que tout prend sens.

    Robert des noms propres: Amélie s'est inspirée de la chanteuse RoBERT, qui est aussi son amie. Je ne sais pas si c'est son histoire ou si l'autrice l'a inventée (et j'ai fait le choix de ne pas le savoir pour garder la magie du roman). On y découvre une petite fille née dans de drôle de circonstances. Elle va être adoptée par sa tante qui va être une vraie mère pour elle. Peut-être même un peu trop. Elle va la surprotéger et voir en elle son prodige. Robert va alors grandir et au fil des années se laisser enchaîner par cet amour dévastateur et sa passion pour la danse classique. Pour le meilleur et pour le pire. Surtout pour le pire. C'est un roman qui aborde (un peu) l'anorexie, les troubles psychologiques, la question de la beauté et le besoin d'être aimé. Simplement fabuleux !

    Antéchrista: On rencontre Blanche et Christa. Tous les oppose. Christa a la beauté, la popularité et blanche la solitude. Pourtant, Christa va devenir son amie, chose inespérée et incompréhensible aux premiers abords. Si le speech fait penser à du déjà-vu, notamment en rayon ado, son contenu va vous prouver le contraire. Entre manipulation et mutilation, ce livre vous restera en mémoire.


    et pour le bonus... Le fait du prince: Pour quelle raison ai-je envie de vous parler de celui-ci en plus des autres? Ma question sera, et vous que feriez-vous si un inconnu mourrait dans votre appartement? C'est à partir de cette question que l'histoire va commencer et nous embarquer dans un roman loufoque et sympathique. J'espère que vous aimez le champagne, parce qu'ici il coule à flot !


    Son écriture et ses thèmes

    Amélie Nothomb a une écriture simple, avec des phrases courtes. Ce qui ne veut pas dire que son style est fade, bien au contraire. Ses textes sont parsemés d'un vocabulaire riche et précis. C'est ce que j'apprécie le plus en lisant ses romans car je sais que je vais apprendre de nouveaux mots. On sent qu'il y a un travail effectué sur chacun des mots qu'elle emploie, qu'elle recherche le mot qui convient le plus à l'ambiance et aux thèmes de ses romans. De plus, elle fait des références à d'autres textes de la littérature, en les citant ou en faisant une référence. Par exemple, elle s'inspire souvent des contes (Barbe Bleu, Riquet à la Houppe...). On sent qu'elle a une véritable passion pour ces textes. Je vous laisse cependant découvrir toutes ces références en lisant vous-même les livres (je n'ai pas envie de vous gâcher la surprise).

    Ses thèmes de prédilection sont bien entendu la beauté, la religion (plutôt Chrétienne), le Japon (je ne pense pas vous apprendre quelque chose), et les relations entre les personnages. On peut retrouver dans tous ses romans, ou presque, ces thèmes. On sent que ce sont de vraies questions que se posent l'autrice. Il y en a d'autres, mais de même, je vous laisse les découvrir. Je n'ai pas envie de développer plus la cette partie sur ses thèmes, d'une part de peur de vous en dire trop, de l'autre parce que cet article n'est pas une analyse. Il est fait pour vous faire découvrir Amélie Nothomb et ses romans. Cette autrice a beaucoup d'humour et n'hésite pas à se moquer. Sa folie est présente dans tous ses romans. Elle se laisse aller et ne s'impose pas de limite ce qui rend ses textes si drôles ! Au-delà de son humour, on peut être confronté à des sujets compliqués et pesants qui nous font réfléchir...


    LE PETIT MOT DE  LA FIN

    J'ai mis du temps à écrire cet article. J'espère qu'il vous sera utile car j'y ai mis tout mon cœur et ma passion.  N'hésitez pas à venir en discuter avec moi par commentaire ou sur les réseaux sociaux, j'en serai ravie ! Sur ce, je vous laisse, Frappe-toi le cœur m'attend !

    27 août 2017

    Trois Contes de Flaubert

    Nituti

    Flaubert est un mauvais souvenir pour les derniers bacheliers et un auteur pompeux pour d'autres. Bon. Eh bien, lorsque j'ai commencé Trois Contes, j'ai extirpé de mon esprit tous ses apriori pour pouvoir découvrir et apprécier ma lecture comme il se doit. C'est un recueil que j'ai adoré pour de multiples raisons. Flaubert s'amuse et cela se ressent. Il écrit une nouvelle, un conte et une légende qui nous transportent de plus en plus loin dans le temps. Un cœur simple se situe dans son temps, au XIXe siècle, dans sa région qui est la Normandie (comme moi). La légende de Saint Julien L'Hospitalier se situe vers le Moyen Age mais le lieu reste secret. Hérodias comme son  nom l'indique se déroule pendant l'Antiquité. Toutefois, si j'ai adoré les deux premières histoires, je ne pourrais pas en dire autant de la dernière que je n'ai pas terminé.

    C'est le livre parfait si vous souhaitez commencer à lire Flaubert. Les histoires font une cinquantaine de pages chacune. Les descriptions et les tournures de phrases ne sont pas alambiquées ce qui permet de nous immerger avec rapidité.

    Un cœur simple

    Félicité est une jeune femme lorsqu'on la rencontre pour la première fois au début de cette nouvelle. On va la suivre et la découvrir dans son environnement. Simple bonne, elle va se prendre d'affection pour les deux enfants de la maison et leur mère qui est loin d'être aimable ou agréable avec elle. Elle se satisfait de peu, et son cœur déborde d'amour pour tout et n'importe quoi. Sa candeur m'a touchée car elle ne s’aperçoit pas de l’acariâtreté de sa maîtresse ou de la vilenie du monde. Pour autant, sa fidélité n'aura de cesse. Elle sera présente toute sa vie. Pieuse, elle verra des apparitions de Dieu partout, même dans son beau perroquet.

    Les descriptions sont puissantes. Elles nous emmènent dans l'univers de Félicité, nous fait regarder les scènes par ses yeux, par sa naïveté. Certains passages nous parlent de la mort ou de la religion avec beauté, j'en suis encore époustouflée.

    La légende de Saint Julien L'hospitalier

    Celui-ci est mon préféré des trois. Flaubert s'est inspiré d'un vitrail de la cathédrale de Rouen. C'est celui qui est représenté sur la couverture de mon édition. Cette petite anecdote est intéressante et c'est pour cette raison que je voulais vous la partager. En effet, en partant d'un rien, Flaubert construit une histoire digne des contes médiévaux. Il m'a un peu fait penser à Œdipe aussi, et je me demande s'il ne s'en est pas un peu inspiré. En tout cas, les scènes de chasse, la cruauté et la rédemption de Julien sont décrites avec minutie. J'ai été subjuguée par sa plume ! Je me demande pourquoi cette nouvelle n'est pas plus connue qu'Un cœur simple...

    Hérodias

    Après ces deux petits bijoux, je m'attendais à l'apothéose avec Hérodias. Je n'ai pas tout compris. On nous présente de nombreux noms de villes ou de personnages ce qui m'a perdu. De plus, je n'arrivais pas à saisir vers quoi se tourner l'intrigue et l'histoire. Sur 50 pages, cela ne pardonne pas. J'ai arrêté ma lecture, à regret, c'était inutile de la continuer si je ne suivais pas...


    Et vous, avez-vous lu ce recueil? Où souhaitez-vous dorénavant?



    INFORMATIONS

    Vous pouvez trouver ce recueil dans diverses éditions, où en Ebook gratuitement. Je vous laisse le lien d'un site que j'apprécie pour ses propositions variées. S'ils sont gratuits c'est parce qu'ils sont aujourd'hui tombés dans le domaine public. Ce site m'avait été conseillé par l'une de mes professeurs de littérature.

    20 août 2017

    Atypical, la série qui nous partage le quotidien d'un Autiste !

    Nituti
    Coucou vous ! Cela fait un petit moment déjà que je n'ai rien publié dans la rubrique "sur l'écran", mais me voilà de retour avec une série coup de cœur. Atypical c'est l'histoire d'un jeune Autiste de 18 ans qui découvre l'amour, la sexualité et qui ne sait pas comment gérer tout cela. Au milieu d'une famille soudée, aux premiers abords, d'une psychologue attentive et d'un ami extraverti, nous allons découvrir son monde, sa passion et son quotidien.



    Pourquoi il faut regarder cette série?

    Drôle et pas du tout larmoyante, elle fait découvrir en douceur l'univers et les difficultés des Autistes. Cette série est réaliste et addictive. Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder les 8 épisodes de la saison 1 en deux jours. On entend tout au long de la série Sam, personnage principal et narrateur, expliquer avec poésie son ressenti et sa vie. On plonge avec facilité dans son univers. On comprend rapidement que sa passion son les pingouins et l’Antarctique. Il va en parler souvent et beaucoup de clin d’œil vont être fait à sa passion dans les scènes filmées. Alors, rien que pour son aspect poétique, je vous la recommande !

    Au fil de la série, on va découvrir des secrets et des non dits entre les personnages. Cela va ajouter à "l'intrigue" principale un petit plus. Les histoires de famille, si ce n'est pas simple en général, cela l'est encore moins dans la famille de Sam qui est centrée sur lui. Sa sœur va se sentir exclue, sa mère va être accaparée, et son papa perdu car il a dû mal à s'y faire. Si cela ne représente pas la réalité familiale de toutes les personnes Autistes, on peut imaginer que cela arrive. Même si ici c'est poussé à l'extrême (série oblige).

    En dehors de Sam, le personnage qui m'a le plus touché c'est sa sœur. Casey est la petite dernière mais se comporte comme une vraie protectrice, prête à tout pour défendre son frère et l'épauler. Elle met sa vie au second plan si son frère a un problème. Mais cela ne pourra pas toujours fonctionner. Je l’apprécie car malgré son caractère rentre dedans et son aspect bourru, elle est attentive et douce (quand il le faut) avec son frère et les autres.  Elle est drôle et rajoute du peps à la série et dans sa famille. Elle va se retrouver au centre de toutes les affaires familiales et va devoir réagir au mieux pour sauvegarder leur équilibre.



    Et l'Autisme dans les autres séries, ça donne quoi?

    On peut trouver une quantité de séries avec des personnages autistes (Monk, Big Bang Theory, The Middle...), mais rares sont celles qui annoncent avec clarté s'être inspiré des troubles du spectre autistique pour créer un personnage. Ce que je trouve dommage. J'ai l'impression que pour certains personnages, ils font des caricatures de l'Autisme. Sheldon, malgré des traits caractéristiques communs aux autistes est un personnage poussé à l'extrême. Ce que je veux dire par-là c'est que même s'ils n'avouent pas qu'ils sont autistes, les téléspectateurs le devinent et restent avec de gros apriori sur ce qu'est l'autisme en réalité.

    Atypical ose mettre en avant son personne Autiste et le présente avec réalisme. Même si on retrouve quelques clichés, ils expliquent certains termes, montrent son quotidien qui est plus près de la réalité que bon nombre d'autres séries. Et c'est ce que j'ai aimé dans cette série. Mais attention, cette série n'est pas un documentaire, donc je vous recommande de vous tourner vers des ouvrages spécialisés pour en savoir plus. Et pourquoi pas lire La Différence Invisible de Julie Dachez? Cette BD met à l'honneur l'Autisme féminin mais explique dans les pages documents l'Autisme en général.


    Pourquoi est-ce une série importante pour moi?

    Si je tenais à vous parler de cette série, de son réalisme et de la manière dont elle m'a touchée, c'est parce que je suis moi-même Autiste. Je me suis reconnue dans plusieurs situations (les crises, parler de mes passions sans interruption, ne pas comprendre les blagues ou les sous-entendu,  l'hypersensibilité...) et j'ai aimé voir comment il les avait filmées, sans jamais se moquer ou tourner cela en dérision. Il présente un Sam  passionné, entouré d'une famille, d'amis, un Sam qui parle, va à l'école et travail. Un quotidien normal pour tous, si on retire l'Autisme. Oui, nous sommes des personnes "atypiques" puisque notre cerveau n'est pas branché comme la moyenne. Nos neurones ne sont pas connectés de la même manière. Mais au-delà de cette différence, nous sommes comme tout le monde. Nous recherchons (pour la plupart) la compagnie d'autrui, l'amour même (pour certains) et plus que tout, nous cherchons à stopper tous les stéréotypes, les moqueries dont nous pouvons être victimes.


    J'espère que je vous aurais donné envie de regarder cette série qui est disponible depuis le 11 août sur Netflix. Je croise les doigts pour que la série soit renouvelée pour une deuxième saison car je me suis attachée à Sam, son papa et sa sœur. D'ici là, je regarderais sûrement une nouvelle fois cette série !

    13 août 2017

    [Update] Challenge (perso) 7 jours = 7 livres !

    Nituti
    Coucou ! Cette semaine, je me suis lancée un challenge personnel: lire 7 (petits) livres en 7 jours. Je l'ai réussi haut la main puisque j'ai lu ma pile en 5 jours, cependant, toutes mes lectures n'étaient pas bonnes. Si j'ai réalisé ce challenge, c'est à cause des pavés que j'enchaine. Je suis depuis quelques semaines sur le passionnant Trône de Fer, et avant lui j'ai terminé le cinquième volume de Harry Potter... Donc, autant dire que je ne vois pas vraiment mes lectures passer même si je lis d'autres livres à côté. Lire ces petits livres m'ont permis de souffler un peu et dévorer avec vitesse ces lectures.


     ABYSSIA

     Abyssia m'a sidéré ! Je ne m'attendais pas à autant apprécier ce titre graphique. Les illustrations sont sublimes et bien travaillées. On parcourt un univers steampunk et fantasy où l'on découvre une humanité submergée par les déchets. Obligés de vivre sous terre, ces humains vont découvrir de nouveaux ennemis et vont tenter de se défendre tant bien que mal. Si l'histoire est assez courte, les images parlent d’elles-mêmes. Je le recommande chaudement à quiconque veut passer un bon moment au coin d'un feu.

     LES ANIMAUX FANTASTIQUES, LE TEXTE DU FILM

    Ai-je besoin de vous le présenter? Après avoir apprécié le film, quoi de mieux que de le redécouvrir à travers des mots... J'ai apprécié ce livre qui se lit vite. Agrémenté de jolies illustrations, réalisées par les illustrateurs des films, on revit l'aventure en visualisant les images et en observant avec plus de précision les détails auxquels nous n'avons pas fait attention durant la projection. C'est un livre où l'on n'apprend pas grand chose de plus, il fait office d'objet de collection. Je ne le relirais pas tous les ans mais il est agréable à lire (surtout grâce à sa mise en page).

    LE QUIDDITCH A TRAVERS LES AGES

    Je redécouvre ce livre dans cette nouvelle édition, et quel plaisir ! Tout comme Les Animaux Fantastiques, la mise en page est bien travaillée. On est en pleine immersion dans ce livre de sorcier. On sourit grâce aux détails laissés, aux anecdotes et aux belles illustrations. C'est un livre qui convient aux fans de la saga littéraire, les autres passés votre chemin. Il se présente comme un précis sur le Quidditch, avec les règles, les balais et sa création. Rien de bien intéressant si vous n'aimez pas la saga.

     TROIS CONTES

    C'est la surprise de la semaine. Je ne m'attendais pas à autant adorer cette lecture, si on fait abstraction de la dernière nouvelle. Ce recueil contient Un cœur simple, La légende de Saint Julien L'hospitalier et Hérodias. Pourquoi je n'ai pas aimé le dernier? Je l'ai trouvé compliqué à lire, je me perdais dans les détails et les nombreux noms à chaque page. Le cadre de cette nouvelle ne m'a pas emporté plus que cela... Pour celle que j'ai adoré, je vous en ferais un article. Je tiens à vous en dire plus !

     REQUIEM

    Les illustrations sont enchanteresses, on se laisse porter par leur poésie. Cependant, je ne trouvais pas qu'elles allaient avec le texte. Il y avait comme un décalage entre les deux. Les modèles sur les photographies n'étaient pas toujours les mêmes, donc je n'arrivais pas à identifier les personnages à travers elles. Le texte est toutefois très beau. C'est une histoire d'amour qui relève du conte. J'ai eu l'impression pendant ma lecture de revenir des années en arrière lorsque petite on me lisait des contes.

     LES DÉSASTREUSES AVENTURES DES ORPHELINS BAUDELAIRE

    Dans cette quatrième aventure, nous retrouvons nos trois personnages pour toujours plus de malheurs et de désespoirs. J'ai adoré, tout comme les trois premiers, cette aventure ! On en a la chaire de poule car nous sommes tenus en haleine jusqu'à la fin. J'ai hâte de lire la suite qui promet... L'auteur me fait toujours rire grâce à sa plume originale et mordante. Si vous ne connaissez pas (ce qui m'étonnerait) je vous la recommande.
     
     L'APPEL DE LA FORET

    Pour être tout à fait honnête, j'ai abandonné cette lecture. Le rythme, l'histoire et l'ambiance ne me plaisaient pas du tout. Je n'ai rien contre l'écriture de Jack London, qui est bonne au passage, elle nous met dans l'ambiance il n'y a pas de doute. C'est cette histoire de chiens, de violence, d'abandon, de jeu... Je n'arrivais pas à rentrer dans ma lecture tant cela me dégoutait. Tant pis, au moins, j'aurais essayé.
     
     
     
    J'ai lu de bons livres dans la globalité. Cela m'a fait du bien de faire une pause dans les gros pavés (où l'on ne voit pas le bout). Au travail, j'ai eu pas mal de temps cette semaine puisque les nuages cachés le soleil. Qui aime aller à la plage quand il fait froid après tout? J'ai dévoré une petite pile d'albums bien sympathiques, même si certains m'ont moins plus que d'autres.


    Trois Sœurs m'a fait penser à un Jane Austen, entre les illustrations aux tons doux et cette histoires de sœurs qui prennent peu à peu leur liberté et allant vivre ailleurs que chez leur parent. Mortelle Adèle et le Dictionnaire des Sorcières m'ont bien fait rire. Entre humour noir et poésie, on pourrait presque les mettre dans les mains d'adultes qui ont gardé leur âme d'enfant. Si vous désirez une tranche de rire avec des animaux, rien de mieux que Solomon Crocodile (en anglais) et La bonne humeur du loup gris. Ma petite déception a été pour Toujours rien?. Je n'ai pas accroché aux dessins et l'histoire m'a laissée de marbre. Les deux plus poétique de la fournée ont été La tête en vacances et Yok Yok, promenade en forêt. De jolis albums avec de belles illustrations et des textes à lire à voix haute.

    Et pour terminer, j'ai dégusté deux livres de Stephen King, l'un de mes auteurs préférés. 


     Écriture est l'un des meilleurs livres qui m'ait été donné de lire, pour cette raison j'ai envie de vous en faire un article complet. Carrie est le premier roman que Stephen King a signé de son nom. J'ai pris une claque en le lisant. Je ne connaissais pas du tout l'histoire et wahou... J'ai hâte de vous en reparler !


    Et vous, qu'avez-vous lu cette semaine?

    9 août 2017

    Toujours plus.

    Nituti

    🔈ARTICLE BROUILLON EN VUE.

    Cela va vous paraître comique et étrange de la part d'une blogueuse qui achète à tout bout de champs des livres, mais c'est comme cela. Depuis un an et demi je réfléchis quant à ma consommation (en tout genre), mon impact et mon environnement (autant personnel que plus général). J'en suis venue à essayer de moins utiliser d'emballages, de trier, trier et encore trier ma chambre, mes armoires, tiroirs et autres lieux de débarras. Mes bibliothèques aussi ont subi ce type de tris. Mais avec bien plus de difficultés. Je suis végétarienne (avec le souhait de devenir complétement vegan) aussi. Tant de choses qui font de ma vie une sorte de combat permanent. Et pourtant, je n'arrive pas à m'empêcher d'entasser une tonne de livres. Oui, j'aime être entourée de livres. Je les aime, c'est ma passion. Seulement, j'ai remarqué que j'ai tendance à prendre des livres, que ce soit dans les boites à livres de mon village ou d'occasions, sans savoir pourquoi. Ah, si. La couverture est belle, un mot du résumé m'a sauté aux yeux, oh tu as vu c'est un livre de machin tu sais celui qui a fait telle chose. Et moi, je me retrouve avec une vingtaine de livres dans les bras. La tour de Pise ne pourrait pas mieux pencher que ces livres qui encombrent mes bras.



    Alors, oui. Parfois je retente ce pari fou de trier une nouvelle fois ses étagères qui plient. J'essaie de les faire respirer au mieux avant qu'elles ne poussent un cri de désespoir, tant elles sont asphyxiées par la poussière et les pages oubliées et mal aimées. J'ai même regardé des vidéo pour trouver des solutions. C'est après l'une d'elles que je vous en parle. Ne pensez pas que cela soit une souffrance, au contraire. J'ai juste besoin de me détacher de certains livres que je ne lirais pas ou plus. Certains livres qui me rappellent de mauvais souvenirs. D'autres que je n'ai pas aimé... Qu'importe la raison. Je veux voir des livres que j'aime, que je trouve beaux, des livres qui m'ont marqué. Et plus seulement des centaines de livres qui n'ont plus rien à faire chez moi. Je suis faible, et je le sais.
    J'y arriverai. Pas dans l'immédiat, mais dans quelques années. Je n'ai que 22 ans. Si peu face à tout ce qu'il me reste à faire. Vous allez me dire que c'est idiot et qu'il y a pire que de crouler sous une tonne de livres. Peu m'importe. Si je n'arrive pas à me sentir bien lorsque je rentre dans ma chambre car j'angoisse, ce ne sont pas ces commentaires qui m'aideront... Bien au contraire. C'est un problème personnel. Point.


    D'autant plus, que je ne contrôle plus rien. Mon rythme de lecture a explosé depuis le début de l'année. Mes études, mon stage, mon job saisonnier ont fait que je "devais" lire. Sans le vouloir, je me suis contrainte à un rythme de forcenée. J'en suis à plus de 350 livres. Énorme. Bien trop énorme. Je ne lis presque pas les livres qui m'appartiennent. Ce qui est le pire, à mon sens. Et j'angoisse. J'angoisse car je vois ces livres, je les regarde chaque jour en me disant que je DOIS lire celui-ci ou celui-là. Je fais des piles et des piles de livres "urgents". Mais... Urgent pour quoi. Pour qui? Je suis consciente que je m'impose toutes ces choses et c'est plus fort que moi. Personne n'est là pour me contrôler, pour me dire que je ne lis pas assez sauf la petite voix nasillarde dans ma tête. Ah, si je pouvais la faire taire par moment...

    Plus j'y réfléchis et plus je me dis que je surconsomme les livres. Je me compare aux autres. Je lis tous les BD/album/manga qui m'ont l'air sympa (sans forcément les acheter). Les romans, ce sont les pires, je m'en veux de prendre un livre à la bibliothèque ou au travail alors que ma chambre et pleine de livres qui me font envie. Des livres que j'avale d'une traite, sans rien apprécier et que je repose sans y repenser. C'est monstrueux de dire cela. MONSTRUEUX. Je suis passionnée et amoureuse de la lecture depuis toujours et je me retrouve à ne plus rien ressentir pour la plupart de mes lectures.


    Je n'ai pas de solutions. Un sevrage? J'ai l'impression d'être une droguée lorsque je dis cela. Trop néfaste à mon goût... Mais l'idée y est. Si toi aussi tu es dans cette situation, si tu as des solutions, si tu veux en parler ou faire je ne sais quoi, les commentaires sont là pour toi. Je serais plus que ravie d'en discuter. Sur ces derniers mots, je te fais un bisou et te remercie d'avoir lu ce billet jusqu'au bout !
     

    6 août 2017

    Update / Des mangas, de la fantasy, un album et une pincée de romance !

    Nituti
    Durant ces deux dernières semaines, j'ai enchainé de nombreuses lectures. Je vous présente tout ce que j'ai terminé. Car, j'en ai commencé pas mal à côté: Carrie et mémoire d'écriture de Stephen King ainsi que le Trône de Fer (intégrale 1). Cette semaine fut sous le signe de l'inspiration car je me suis remise (sérieusement) à l'écriture. Je n'ai qu'une envie chaque jour, écrire dans mon carnet. Que ce soit au travail, durant les moments de flottement ou à la maison en rentrant, je ne m'arrête plus. Mon récit se tourne plutôt vers la SF pour le moment, mais, peut-être que cela changera par la suite.

    Harry Potter et l'Ordre du Phénix


    J'ai lu ce tome dans le cadre du challenge relecture. J'ai mis plusieurs semaines à le dévorer et cela fait tellement de bien de le lire avec lenteur ! Je me suis sentie immergée par cette lecture magique et détaillée. J'ai redécouvert des détails, des personnages et une atmosphère particulière. Ce tome n'est pas le plus drôle, bien au contraire... Mais il a ce petit quelque chose qui le rend unique. J'ai hâte de lire le 6, mais pour cela je vais attendre un ou deux mois. J'ai dévoré la saga du tome 2 au 5 en quelques semaines. J'ai envie de faire une "pause". Faire durer un peu plus longtemps ma redécouverte de la saga.


    SWITCH GIRL


    Cette série est l'une des premières que j'ai lu en ce qui concerne les mangas. Au collège, j'avais dévoré les 15 tomes en un rien de temps, puis arriva le lycée. Je ne l'ai jamais terminé. Je voulais retrouver Nika et Arata dans leurs folles aventures. C'est un manga pas prise de tête, qui démonte les clichés et me fait énormément rire.  Une fois que l'on a commencé ces mangas, il  est difficile de s'arrêter. Pour preuve,  j'ai  dévoré les 7 premiers en un rien de temps. J'ai hâte de savoir enfin la fin, car cette fois, je vais la lire !

    Ces lectures ont été effectuées pour le challenge relecture 😉


     ALCHIMIA

    Ma  collègue m'a gentiment prêté ce manga. Je l'ai adoré ! Les dessins sont bien travaillés et m'ont fait penser aux mangas des années 80/90. L'histoire se met tranquillement en place. On découvre l'univers, l'alchimie et les personnages. Je me tarde d'en savoir plus car c'est un manga très prometteur. De plus, les autrices sont françaises, ce qui rajoute du cachet à ce manga car c'est plutôt rare.





    COUP DE FOUDRE A AUSTENLAND


    En ce moment, je suis sur un gros morceau: l'intégrale 1 du Trône de Fer. Après avoir terminé les 1000 pages de Harry Potter. Oui, oui. J'ai eu besoin d'une mini-pause avec un roman plus léger. J'ai choisi Coup de foudre à Austenland car j'avais déjà vu le film et je me doutais que je n'allais pas être déçue. C'est un livre agréable mais pas excellent non plus.





    LE PETIT CHAPERON QUI N’ÉTAIT PAS ROUGE



    Cette histoire adorable (au début en tout cas) revisite le fameux conte. Les dessins sont doux et poétique. J'ai bien aimé cet album ainsi que ses fins originales qui nous invite à l'imagination. Une très belle lecture que j'ai fait à voix haute au travail.





    L'EPOUVANTEUR, TOME 2 


    Avec l'amoureux, on a commencé une lecture commune de la saga de l'Epouvanteur il y a deux semaines de cela. Nous venons de terminer le deuxième volume. Cette série est très addictive ! Elle nous a emporté. On n'avait qu'une hâte, connaître la fin, en savoir plus sur le Fléau et l'Inquisiteur et savoir ce qui arrive à Tom, Alice et l'Epouvanteur. Un très bon tome qui est un peu plus sombre que le précédent. Dans quelques semaines nous allons nous atteler au tome 3. L'attente va être longue...





    Bonne semaine à vous et bonne lecture ! 

    Qu’avez-vous lu dernièrement?