10 juin 2015

Des Souris et des Hommes de Steinbeck

Nituti


George Milton et Lennie Small sont deux amis d’enfance qui errent sur les routes de Californie en travaillant comme saisonniers de ranch en ranch. George et Lennie partagent depuis toujours le même rêve : posséder un jour une petite exploitation, pour y vivre « comme des rentiers », y élever des lapins et être libres. Lennie nourrit une passion bien enfantine : il se plaît énormément à caresser les choses douces. Doté d’une très grande force physique, il ne parvient pas à dominer sa puissance hors de l’ordinaire. Il est également intellectuellement déficient, et passe constamment pour un « idiot ».


MON AVIS

Ce roman s'est retrouvé un peu par hasard sur mes étagères. Au détour d'un stand de vide grenier, je l'ai aperçu. Bien entendu le nom ne m'était pas inconnu. L'auteur non plus. J'ai finis par le lire, un soir sur un coup de tête. Je ne regrette pas ce geste car cette lecture est mémorable !

Cette amitié singulière qui défie tout. Celle d’un idiot, un peu fou, très grand, imposant, mais gentil et doux, et celle d’un homme calme et aimant, qui fait tout pour aider son ami. Ce grand Lennie n’a pas conscience du mal qu’il peut faire autour de lui, il aime plus que tout les belles choses, et c’est comme ça qu’il fait des bêtises sans le vouloir. En effet, il a écrasé un grand nombre de souris par accident en voulant les caresser. Ces erreurs lui portent préjudices et poussent les deux amis à constamment déménager et changer de lieu de travail où ils doivent se montrer discret sur leur passé.

On est attendri et déconcerté par ce monde qui ne le comprend pas, qui est injuste envers lui. Au niveau des personnages, ce roman est très masculin, en effet il y a une seule femme. Lorsqu’elles sont décrites ou lorsque l’on parle d’une femme, les hommes sont en générales acerbes, les femmes sont toutes de très peu de vertus, elles ne sont absolument pas glorifiée. On est pourtant attendri par ce monde masculin qui rêve et qui reste très utopiste, malgré leur langage très « campagnard », ils sont doux. George et Lennie ont monté un rêve, celui d’avoir un jour une belle maison avec une ferme, où ils pourraient être au calme. Les personnages sont tous très singuliers: Lennie le géant idiot, le vieux manchot, le « nègre » au dos tordu, le petit boxeur… Ce sont des personnages très vivants qui animent le livre et donnent l’envie de poursuivre cette lecture courte mais qui se dévore en peu de temps ! Ce roman à la fin terrible, inattendue et sublime ! Un coup de cœur pour ce roman, oui encore un, en ce moment je n’arrête pas, et c’est tant mieux ! 

Lisez ce roman si vous aimez les belles histoires qui ne finissent pas toujours bien. Si vous aimez les belles plumes intelligentes et prenantes. Si vous aimez les personnes forts, caractériels et réalistes... Lisez ce roman tout simplement !


INFORMATIONS
éditions: Gallimard
collection: Folio
genre: classique
prix: 6€50
pages: 224
publication: 1939

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en métiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnée par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire