5 août 2015

L'été 76 de Benoît Duteurtre

Nituti
Les lectures toquées du Chapelier fou: L'été 76 de Benoît Duteurtre 

Une adolescence provinciale dans la chaleur de 1976: Benoît Duteurtre, en jeune gauchiste à cheveux longs, y découvre avec enthousiasme la musique, l'amour et la poésie.

éditions: Gallimard
collection: Folio
genre: autobiographie
illustrateur: Jean-Jacques Sempé 




Un début plutôt prometteur. L'auteur se lance dans le récit des années de son adolescence, jusque là rien de très original... Or, l'auteur nous parle de ses inspirations artistiques, de sa formation, de son désir d'écrire, de créer et d'inventer, d'être toujours plus moderne. L'ouvrage comporte deux parties, la première retrace l'année 1975 et l'autre l'année 1976. Ces deux années déterminantes sont importantes car l'auteur ne va pas lire et écouter le même type de choses.

Il nous parle musique, littérature, philosophie, mais également poésie, et là, j'ai bien aimé trouvé les poèmes qu'il avait fait, ils sont très beaux, et bon. Il retrace constamment le contexte historique des années 70, et ça c'est bien, car pour bien comprendre ses choix, ceux de ses parents, sa scolarité il faut se rappeler le contexte dans lequel les choses se passaient.

En parallèle de sa pensée et ouverture d'esprit, on retrouve ses amis, on les découvre, on les aime, surtout leurs petites histoires qui ajoutent une touche romanesque à ce livre qui aurait été surement barbant sans.

J'ai largement préféré la première partie, car dans la deuxième on perd un peu de cet aspect romanesque, l'auteur se lance dans de long récit sur ses musiciens préférés et l'importance qu'ils ont eu dans sa vie, c'est bien sauf que là, il me donnait franchement l'impression d'être hautain et prétentieux envers son lecteur: "[...] la voie qui ferait de moi - je n'en doutais pas - un éminent spécialiste de musique contemporaine, en même temps qu'un écrivain reconnu."

Ce livre se passe dans ma ville natale, celle où j'ai grandi avec mes rêves et mes passions, je me suis donc retrouvée dans ce roman, car moi aussi je suis passionnée de littérature et d'art, surtout des artistes qu'il citait, c'est avec plaisir donc, que je suivais cette autobiographie. Tous les lieux indiqués me sont familiers, je souriais en imaginant ces lieux quelques années avant ma naissance, et étonnée de voir à quel point rien à changé.

L'auteur a une écriture chantante, au style doux ce qui permet de se plonger tout de suite dans le livre.

Je recommande cet ouvrage aux jeunes, qui comme moi ont grandi dans cette ville, mais aussi à tous ceux qui veulent lire l'autobiographie d'un auteur sur son adolescence, ceux qui veulent se plonger ou replonger dans les années 70 avec son rock électrisant, en fait je le recommande à tout le monde.

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en métiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnée par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire