28 déc. 2015

Les mains sales de Jean-Paul Sartre

Nituti
Les mains sales de Jean-Paul Sartre
"Comme tu tiens à ta pureté, mon petit gars! Comme tu as peur de te salir les mains. Eh bien, reste pur ! A quoi cela servira-t-il et pourquoi viens-tu parmi nous? La pureté, c'est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien faire. Ne rien faire, rester immobile, serrer les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j'ai les mains sales. Jusqu'aux coudes. Je les ai plongées dans la merde et dans le sang."
éditions: Gallimard
collection: Folio
genre: théâtre



J'avais cette pièce de théâtre dans ma PAL depuis le lycée. Je devais la lire en parallèle des Mains Libres de Paul Eluard et Man Ray. Je n'avais pas eu le temps de le faire et je dois dire que je l'avais un peu oublié depuis le temps. Je me suis enfin décidée à la lire, mais à mon grand regret...

C'est une pièce découpée en 7 tableaux, eux-mêmes découpés en plusieurs scènes. Jusque là tout va bien. L'écriture est belle, fluide, nuancée, rien à dire non plus. C'est une pièce très philosophique autour de la question de la politique. Il y a tout pour en faire une pièce parfaite en soi. Malheureusement l'action stagne, elle est figée. On attend tout le long quelque chose que l'on obtient jamais finalement. On attend de savoir si oui ou non le héros tue le patron de l'organisation du parti révolutionnaire duquel il fait partie. Petit hic... On connaît la réponse dès la première scène. Les autres tableaux sont là pour nous expliquer comment s'est déroulé l'acte. J'ai été déçue par cette pièce ! J'ai adoré Huis-clos du même auteur, et c'est bien la seule que j'ai apprécié de lui. Je ne recommencerai pas de si tôt un livre de Sartre. Si vous avez déjà lu Les Justes de Camus et que vous n'avez pas aimés, je vous déconseille celui-ci qui est dans la même trempe.

Au niveau des personnages bien que peu décrits, ils ont du caractère et du répondant. Tout pour faire d'eux des personnages au caractère fort ! Cela n'a pas suffit pour me faire apprécier cette œuvre. Que dire de l'histoire "d'amour"... Impossible de m'attacher aux personnages et d'avoir de la compassion ou de l'intérêt pour l'histoire. Je me suis vue abandonner la pièce à une quarantaine de pages avant la fin.

1/5

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en métiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnée par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire