1 févr. 2016

Le trône d'ébène de Thomas Day

Nituti



"Nous Zoulous ! avons une prophétie. Cette prophétie dit qu'un jour un enfant aux grands pouvoirs naîtra et qu'avec lui s'ouvrira une ère durant laquelle "amazoulou" signifiera terreur et mort pour tous les peuples du pays n'guni et des pays voisins, jusqu'à la mer, au sud, à l'ouest et à l'est, jusqu'aux Montagnes-De-La-Lune,  au nord. Nous Zoulous ! avons une prophétie..."
Récit d'initiation épique, roman de fantasy mâtiné de faits historiques, Le Trône d'ébène relate la stupéfiante ascension du fondateur  de la nation zouloue, le destin d'un homme qui, au tournant du XIXe siècle, et en l'espace d'une poignée d'années, bâtira un empire si puissant qu'il en inquiétera jusqu'à la Couronne d'Angleterre. Voici l'histoire de Chaka, de ses rêves, de ses conquêtes, de sa folie, l'histoire d'une Afrique où mythe et réalité mêlés sont le cœur même de la vie.


MON AVIS
J'ai acquis ce livre suite à mon voyage à Granville cet été, dans le village où je me trouvais il y avait une très jolie boîte à livre dans lequel j'ai pu trouver Le  Trône d'ébène. Je ne connaissais alors ni l'auteur, ni le roman mais je ne suis pas déçue de la découverte !

Le sujet de ce roman est plutôt original puisqu'il parle de l'Afrique au XVIIIe siècle et XIXe siècle. J'avais un peu peur en me lançant dans ce roman de ne pas tout comprendre mais finalement grâce à la plume de l'auteur on se laisse aller et on entre peu à peu dans son univers particulier. L'auteur utilise un genre que je ne connaissais absolument pas, la fantasy historique. Il utilise des faits historiques véridiques pour les inscrire dans un monde inconnu qui mêle faits réels et faits extraordinaires. Je n'ai pas compris véritablement pourquoi c'était de la Fantasy, je n'ai pas trouvé que le livre soit hors de notre monde réel. Même si l'auteur a créé une sorte de carte nouvelle dans l'Afrique, on retrouve quand même les anglais et les Irlandais. De plus les moments qui sont imaginaires ne sont pas si extraordinaires que ça. Je ne veux pas vous spoiler, donc je ne dirais rien. Je peux juste vous dire qu'il y a une sorcière anormalement vieille qui dit une prophétie qui marquera la vie de notre héros Chaka.

Le roman est découpé en six parties qui retracent les six grands moments de la vie de Chaka à sa mort. C'est un bon point si vous aimez comme moi suivre l'évolution d'un personnage. Malheureusement pour moi je ne me suis pas sentie proche du personnage mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas aimé le suivre. Thomas Day a une plume nette, concise, il ne va pas dans des détails inutiles et ne marque pas son récit de tournure de phrases "juste" pour faire joli. C'est une belle plume néanmoins, qui nous transporte et souligne la dureté que peut avoir le récit et les personnages. Je tiens à préciser également que le roman est assez cru, l'auteur ne cache pas les moments violents ou choquants, sa plume ne fait qu'endurcir ces moments. Je ne suis pas très sensible en temps normal et je dois dire que j'étais un peu gênée des fois. Donc attention âme sensible, s'abstenir !
"Je crois que tu es l'enfant de la prophétie dont mes rêves me parlent depuis mes premiers saignements de femme, j'avais quinze ans [...]. Tu pourras devenir un grand roi, un dieu parmi les hommes."
Chaka est un enfant illégitime du roi, celui-ci est promis à un grand destin marqué par la guerre et le pouvoir. Jusque là on retrouve les grandes lignes de la vie du grand roi des Zoulous. Tantôt cherchant à comprendre la prophétie, tantôt cherchant à connaître ses ennemis, c'est celle-ci qui lui donnera tout le courage à affronter les combats et barrières qui l'entourent. Chaka est un personnage fort, intelligent avec une rage de vivre. Il sait se battre et motiver son entourage. On est amené à le suivre lui et son évolution. Je l'ai d'ailleurs trouvé très intéressante. La fin est bien, je pense que c'est la meilleure fin pour ce roman. Isangoma est la sorcière qui prédit à Chaka son destin, tout au long du roman elle accompagnera le héros dans son ascension au pouvoir mais également dans sa quête de compréhension de soi. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui nous réserve quelques surprises. Elle a un côté mystique, que l'on prête bien aux coutumes africaines, que j'ai adoré ! Senza N'Gakona est un autre personnage très déterminant dans ce roman, c'est la mère de Chaka qui toute sa vie sera au service de son fils. Elle fait tout pour que sa destinée soit faite comme elle se doit, bien évidemment tout ne sera pas simple...

J'ai trouvé que le fond de l'histoire était très mystique, proche de la nature et des dieux. J'ai reconnu en ça les rites africains ainsi que leur croyance. C'était très dépaysant et intéressant à lire. Les personnages ont un langage soutenu, je veux dire par-là qu'ils communiquent de manière "programmée", comme il se doit selon la politesse. Je ne sais pas si je me fais comprendre, en tout cas c'est une chose qui me mettait mal à l'aise du début à la fin. C'est une des choses pour lesquelles je n'arrivais pas à m'identifier et m'attacher aux personnages. L'autre étant la violence qui émanait d'eux. Les scènes de guerre sont toutefois impressionnantes, j'étais plongée dedans comme si elle se déroulait devant mes yeux. L'auteur m'a impressionnée par sa minutie et sa justesse. Thomas Day donne un caractère encore plus particulier à son texte en mélangeant la quête d'identité du personnage et la colonisation des hommes "blancs". Même si cet aspect est moins travaillé j'ai tout de même aimé cette petite touche qui marque temporellement le roman. Attention, si vous aimez les histoires aux fortes intrigues passez votre chemin. Il n'y en a pas vraiment ici, même si ce n'est pas le plus important du livre bien sûr.

J'ai toutefois eu bien de mal à me plonger dans le roman, j'ai mis du temps à le lire. Les personnages sont difficiles à "adopter", l'ambiance est particulière, froide et violente. Les noms des personnages sont compliqués, ils ne ressemblent en rien aux prénoms occidentaux et je les mélangeais tous. Il y a de nombreux personnages, il me fallait un temps pour les enregistrer. D'une pour comprendre qui étaient les ennemis ou les amis, de deux pour comprendre les enjeux qu'ils apportent au roman. J'ai attendu un tiers du roman, mais c'était une attente qui en valait la "chandelle".

Globalement j'ai bien aimé la fin, le roman est bien construit, les parties se suivent bien et soulignent comme il faut l'évolution du personnage. Le langage et le vocabulaire sont particuliers mais font de ce roman une lecture originale et audacieuse. L'ambiance est particulière, les personnages sont inquiétants et violents. Cependant j'ai envie de découvrir d'autres livres de Thomas Day, il m'intrigue un peu avec son univers qui lui est propre. 


INFORMATIONS
éditions: Le Bélial'
 collection: -
genre: Fantasy historique
prix: 15€
pages: 281
publication: 2007

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en métiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnée par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire