26 avr. 2016

Chantier de Richard Bachman (Stephen King)

Nituti


" Expropriation pour cause d'utilité publique " : pour un brave type qui vit depuis vingt ans dans sa maison, qu'est-ce que ça veut dire ? Du second étage de la blanchisserie où il travaille, Bart Dawes suit l'évolution du chantier. La large cicatrice brune, couverte d'un cataplasme de boue, engloutit déjà le parc de Hebner Avenue où il amenait son fils quand il était petit... Des Huns ! Des barbares ! qui détruisent, arrachent, nivellent tout. Et pour quoi faire ? Extension de l'autoroute 794 ! Parce qu'un morveux de géomètre a décidé qu'elle passerait par là... Et les voisins s'en vont un à un. Bart, lui, veut se battre. Seul contre tous. David contre Goliath ! Mais comment ? Se barricader ? Faure sauter le chantier ? Et après...

MON AVIS

Petit livre qui trainait depuis un bout de temps dans ma PAL, je me suis enfin décidée à le sortir sur un coup de tête. Richard Bachman (Stephen King) signe ici un thriller captivant qui nous pousse à la réflexion. Pour autant tout ne m'a pas enchanté dans ce roman...

Avec un début un peu long, une intrigue qui met du temps à se mettre en place et des personnages parfois incompréhensible face aux informations manquantes que j'avais le roman ne commençait pas du bon pied. Le personnage central de cet histoire c'est Bart. Après une lettre lui annonçant que sa maison allait être rasé ainsi que l'entreprise où il travaille depuis plus de vingt ans, il déprime, ne sait plus où il en est dans sa vie. Ce qui m'a fait réfléchir c'est la situation, je me demandais comment je réagirais si je me trouvais à sa place. Surtout, si j'irais jusqu'où il a été. 

Mon avis est assez particulier face aux personnages. Il y a par exemple sa femme que l'on connaît peu, on est trop distant et on a peu de sentiments pour elle. Même si on est dans l'état d'esprit, quelque peu incompréhensible de Bart, j'aurais bien aimé en connaître plus sur sa femme dont on parle assez souvent dans le roman. Les personnages secondaires sont peu appréciables, vu par Bart, ce qui donne une vision assez particulière à ce roman.

L'intrigue même si elle est présente ne m'a pas plus tourmenté, je me posais bien plus de questions par rapport à Bart, ce qui se passait dans sa tête et pourquoi il faisait ce qu'il faisait (oui, ma phrase est bizarre, mais à moins de vous spoiler je ne vois pas comment mieux la dire...) Je ne sais pas trop comment parler de ce roman... J'ai aimé mais il est vraiment particulier. On se retrouve dans la tête d'un personnage rongé par ses démons, dont on connaît les désirs et c'est dérangeant.

Je conseille ce roman aux amateurs du maître, pour commencer du Stephen King passez votre chemin, même si c'est un bon roman, ce n'est pas son meilleur. On reconnaît son sarcasme, son franc-parlé un peu vulgaire mais ça traîne un peu en longueur pendant une centaine de pages. La fin est grandiose, digne de ce qu'a pu écrire Stephen King,  même si la surprise était moins au rendez-vous que dans certains de ses autres romans.

INFORMATIONS
éditions: Albin Michel
collection: Le Livre de Poche
genre: Thriller
prix: -
pages: 382
publication: 1981

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en métiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnée par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire