6 mai 2016

La ferme des animaux de George Orwell

Nituti

Un beau jour, dans une ferme anglaise, les animaux décident de prendre le contrôle et chassent leur propriétaire. Les cochons dirigent la ferme comme une mini société et bientôt des lois sont établies proscrivant de près ou de loin tout ce qui pourrait ressembler ou faire agir les animaux comme des humains. De fil en aiguille, ce microcosme évolue jusqu'à ce qu'on puisse lire parmi les commandements : " Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. "


MON AVIS

J'ai lu pour la première fois ce  roman en troisième (collège). Je  l'avais détesté ! Le style de l'auteur me plaisait, l'idée de base également mais je pense que mon manque de maturité et le fait de l'avoir lu trop vite ne m'a pas permis de saisir le sens profond de cette œuvre ainsi que son beau message. Je ne regrette pas de m'être plongée une nouvelle fois dans ce magnifique ouvrage.

Dans le premier chapitre, j'ai eu la sincère impression que George Orwell écrivait pour le droit et la liberté animal. Même si le reste du roman ne porte pas ce message bien entendu. Vous n'êtes plus sans savoir mon engagement pour la cause animale et c'est avec étonnement que je suis tombée sur ces mots. En effet lors de ma première lecture je ne me souvenais pas de ce type de propos. J'étais restée sur autre chose. C'est étonnant de voir qu'avec l'âge (cinq, six ans quand même) que notre perception change.

J'aime toujours autant le style de l'auteur qui est concis et clair. Le même ton que 1984, pour ceux qui l'ont lu. On perçoit rapidement la visée de son propos et j'ai trouvé très judicieux d'utiliser des animaux. Les personnages sont caricaturaux, on le perçoit à leur nom, leurs paroles et leurs agissements. George Orwell est intelligent. Il arrive sur un ton léger et une histoire aux airs doux à montrer la montée de l'URSS, montrer les bases et limites du communisme. 

Il y a de nombreux personnages mais quelques uns se différencient plus. Ceux-ci permettent au lecteur d'avoir un fil conducteur, de suivre plus facilement l'histoire et aussi avoir de la compassion. Armée de mon crayon je n'ai pas pu m'empêcher de souligner des situations, relever les mots qui rappellent le communisme. J'aimerais vraiment analyser cette œuvre qui a beaucoup d'intérêt. 

Pour l'histoire les cochons décident rapidement de se montrer comme les plus intelligents de la basse-cour et Napoléon comme le chef de toute cette communauté. Les autres animaux sont un peu crédules et naïfs et se laissent tromper par les plans de Napoléon. On va comprendre qui sont les vrais ennemis de cette ferme. 

Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir cette oeuvre qui est pour moi un incontournable de la littérature. Il faut avoir lu au moins une fois cette petite pépite. 


INFORMATIONS
éditions: Gallimard
collection: Folio
genre:  classique - SF
prix: 6,50€
pages: 160
publication : 1984

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en métiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnée par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

2 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec toi, à lire au moins une fois dans sa vie ! Quand je l'ai lu l'été dernier, je me suis dit que j'aurais bien aimé l'avoir lu pour l'école, mais finalement je ne sais pas si j'aurais autant aimé à cette époque. Il y a aussi des livres que je n'ai pas aimé au collège/lycée et que j'aimerais retenter aujourd'hui avec un nouveau regard. Déjà on grandit, mais surtout le fait de ne pas être obligé nous permet vraiment d'aborder les livres autrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ce que j'ai pensé en relisant ce livre. Je ne suis absolument pas déçue, bien au contraire, et je compte réitérer l'expérience. J'encourage même ceux qui hésite à le faire car notre regard change énormément.

      Supprimer