9 août 2017

Toujours plus.

Nituti

🔈ARTICLE BROUILLON EN VUE.

Cela va vous paraĂźtre comique et Ă©trange de la part d'une blogueuse qui achĂšte Ă  tout bout de champs des livres, mais c'est comme cela. Depuis un an et demi je rĂ©flĂ©chis quant Ă  ma consommation (en tout genre), mon impact et mon environnement (autant personnel que plus gĂ©nĂ©ral). J'en suis venue Ă  essayer de moins utiliser d'emballages, de trier, trier et encore trier ma chambre, mes armoires, tiroirs et autres lieux de dĂ©barras. Mes bibliothĂšques aussi ont subi ce type de tris. Mais avec bien plus de difficultĂ©s. Je suis vĂ©gĂ©tarienne (avec le souhait de devenir complĂ©tement vegan) aussi. Tant de choses qui font de ma vie une sorte de combat permanent. Et pourtant, je n'arrive pas Ă  m'empĂȘcher d'entasser une tonne de livres. Oui, j'aime ĂȘtre entourĂ©e de livres. Je les aime, c'est ma passion. Seulement, j'ai remarquĂ© que j'ai tendance Ă  prendre des livres, que ce soit dans les boites Ă  livres de mon village ou d'occasions, sans savoir pourquoi. Ah, si. La couverture est belle, un mot du rĂ©sumĂ© m'a sautĂ© aux yeux, oh tu as vu c'est un livre de machin tu sais celui qui a fait telle chose. Et moi, je me retrouve avec une vingtaine de livres dans les bras. La tour de Pise ne pourrait pas mieux pencher que ces livres qui encombrent mes bras.



Alors, oui. Parfois je retente ce pari fou de trier une nouvelle fois ses Ă©tagĂšres qui plient. J'essaie de les faire respirer au mieux avant qu'elles ne poussent un cri de dĂ©sespoir, tant elles sont asphyxiĂ©es par la poussiĂšre et les pages oubliĂ©es et mal aimĂ©es. J'ai mĂȘme regardĂ© des vidĂ©o pour trouver des solutions. C'est aprĂšs l'une d'elles que je vous en parle. Ne pensez pas que cela soit une souffrance, au contraire. J'ai juste besoin de me dĂ©tacher de certains livres que je ne lirais pas ou plus. Certains livres qui me rappellent de mauvais souvenirs. D'autres que je n'ai pas aimĂ©... Qu'importe la raison. Je veux voir des livres que j'aime, que je trouve beaux, des livres qui m'ont marquĂ©. Et plus seulement des centaines de livres qui n'ont plus rien Ă  faire chez moi. Je suis faible, et je le sais.
J'y arriverai. Pas dans l'immédiat, mais dans quelques années. Je n'ai que 22 ans. Si peu face à tout ce qu'il me reste à faire. Vous allez me dire que c'est idiot et qu'il y a pire que de crouler sous une tonne de livres. Peu m'importe. Si je n'arrive pas à me sentir bien lorsque je rentre dans ma chambre car j'angoisse, ce ne sont pas ces commentaires qui m'aideront... Bien au contraire. C'est un problÚme personnel. Point.


D'autant plus, que je ne contrĂŽle plus rien. Mon rythme de lecture a explosĂ© depuis le dĂ©but de l'annĂ©e. Mes Ă©tudes, mon stage, mon job saisonnier ont fait que je "devais" lire. Sans le vouloir, je me suis contrainte Ă  un rythme de forcenĂ©e. J'en suis Ă  plus de 350 livres. Énorme. Bien trop Ă©norme. Je ne lis presque pas les livres qui m'appartiennent. Ce qui est le pire, Ă  mon sens. Et j'angoisse. J'angoisse car je vois ces livres, je les regarde chaque jour en me disant que je DOIS lire celui-ci ou celui-lĂ . Je fais des piles et des piles de livres "urgents". Mais... Urgent pour quoi. Pour qui? Je suis consciente que je m'impose toutes ces choses et c'est plus fort que moi. Personne n'est lĂ  pour me contrĂŽler, pour me dire que je ne lis pas assez sauf la petite voix nasillarde dans ma tĂȘte. Ah, si je pouvais la faire taire par moment...

Plus j'y réfléchis et plus je me dis que je surconsomme les livres. Je me compare aux autres. Je lis tous les BD/album/manga qui m'ont l'air sympa (sans forcément les acheter). Les romans, ce sont les pires, je m'en veux de prendre un livre à la bibliothÚque ou au travail alors que ma chambre et pleine de livres qui me font envie. Des livres que j'avale d'une traite, sans rien apprécier et que je repose sans y repenser. C'est monstrueux de dire cela. MONSTRUEUX. Je suis passionnée et amoureuse de la lecture depuis toujours et je me retrouve à ne plus rien ressentir pour la plupart de mes lectures.


Je n'ai pas de solutions. Un sevrage? J'ai l'impression d'ĂȘtre une droguĂ©e lorsque je dis cela. Trop nĂ©faste Ă  mon goĂ»t... Mais l'idĂ©e y est. Si toi aussi tu es dans cette situation, si tu as des solutions, si tu veux en parler ou faire je ne sais quoi, les commentaires sont lĂ  pour toi. Je serais plus que ravie d'en discuter. Sur ces derniers mots, je te fais un bisou et te remercie d'avoir lu ce billet jusqu'au bout !
 

Nituti / rédactrice passionnée

Étudiante de 21 ans en mĂ©tiers du livre, je souhaite devenir libraire. Je suis passionnĂ©e par Doctor Who, Harry Potter, Alice au Pays des Merveilles, Disneyland, l'art et plein d'autres choses...

2 commentaires:

  1. Ce qu'il te faut, c'est LÂCHER PRISE ! Tu fais ce que tu as envie, un point c'est tout. Fais du tri si tu as envie, lis le livre que tu as envie, fais toi plaisir, mais ne te met pas de pression. La lecture doit rester un plaisir avant tout, par une source d'angoisse.
    Des bisous <3

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Merci pour ton message qui me touche beaucoup, surtout venant de toi ♥
      Je fais de mon mieux. Je suis deux jours en repos et j'ai décidé de trier pour déposer tout cela en asso. Je vais lire mais plus doucement.
      Je pense arrĂȘter tous ces emprunts et arrĂȘter les lectures pour lesquelles je ne ressens rien. Tant pis. J'ai envie de lire seulement les livres que j'ai et que je veux lire depuis un moment. J'espĂšre que toutes ces rĂ©solutions, toutes ces envies vont ĂȘtre rĂ©alisĂ©es. Parce que j'en ai besoin ! :)

      Supprimer